résoudre


résoudre

résoudre [ rezudr ] v. tr. <conjug. : 51; p. p. résolu>
• 1330; résous p. p. XIIe; lat. resolvere, d'apr. a. fr. soudre
ITransformer en ses éléments ou faire disparaître. résolution (I).
1Didact. ou littér. Transformer, dissoudre. décomposer. « Le feu résout le bois en cendre et en fumée » (Littré). « Des bandeaux finalement résolus en deux tresses vigoureuses » (Duhamel).
♢ SE RÉSOUDRE. Eaux se résolvant par l'évaporation. Les nuages de grêle se résolvent en eau. Fig. « l'excès d'émotion se résout en stupeur » (Hugo).
2Méd. Résorber, faire disparaître ( résorption). Résoudre une tumeur, un engorgement.
3Dr. Annuler (une convention, une vente) pour non-exécution des obligations de l'une des parties. résilier, révoquer. « Le marché ne tint pas, il fallut le résoudre » (La Fontaine).
4Vieilli Décomposer, réduire par voie d'analyse. analyser. « Diviser chacune des difficultés [...] en autant de parcelles [...] qu'il serait requis pour les mieux résoudre » (Descartes).
5Cour. Découvrir la solution de. Résoudre une équation. Tenter de résoudre des questions philosophiques, politiques. Résoudre des difficultés. Résoudre une énigme. deviner, trouver. « Localiser le conflit et le résoudre par des négociations » (Martin du Gard). La question est résolue.
6Mus. Effectuer la résolution de. Résoudre une dissonance.
II
1(de résolu « décidé ») Déterminer (qqn) à prendre une résolution. « Et l'on peut me réduire à vivre sans bonheur, Mais non pas me résoudre à vivre sans honneur » (P. Corneille). Rien ne me résoudra à ces compromissions.
(Pronom. réfl.) SE RÉSOUDRE À :se décider à. Se résoudre à faire qqch. se déterminer.
2Arrêter, décider par une résolution. statuer. Ils ont résolu sa mort. Sa perte est résolue. (Plus rare) On ne peut rien résoudre. Résoudre de (et l'inf.). « Je résolus de visiter cette île » (France).

résoudre verbe transitif (latin resolvere, dénouer) Littéraire. Décomposer un corps, le faire passer d'un état à un autre : Le temps résout les corps en poussière. Trouver une solution, une réponse à un problème, à une question : Une énigme policière difficile à résoudre. Prendre le parti, la détermination de faire telle chose : Il a résolu de partir à l'étranger. Inciter quelqu'un à accomplir telle action : On n'a pu le résoudre à accepter cette offre. Déterminer l'ensemble des solutions d'une équation, d'un système d'équations. Priver d'effets un contrat. Faire disparaître peu à peu et sans suppuration. ● résoudre (difficultés) verbe transitif (latin resolvere, dénouer) Conjugaison Je résous, il résout, nous résolvons, ils résolvent ; il résolvait ; il résolut ; il résoudrait ; qu'il résolve ; qu'il résolÛt ; résolvant ; résolu. Remarque Le participe passé ordinaire est résolu, e, mais, au sens de « transformé, changé en », on emploie encore parfois résous, résoute : « brouillard résous, vapeur résoute en pluie » (Hatzfeld et Darmesteter). Cet emploi devient rare et l'on utilise plutôt aujourd'hui dans ce sens soit le participe passé régulier résolu, soit les adjectifs transformé, dissipé, réduit, précipité, etc. Construction Au sens de « décider », résoudre se construit avec de à la voix active (j'ai résolu de l'aider), sauf en présence d'un nom ou d'un pronom complément direct (on l'a résolu à parler). Aux voix passive et pronominale, résoudre se construit avec à (il est résolu à parti ; je ne me résous pas à vous quitter). 1. Résoudre de (+ infinitif), résoudre que (+ indicatif ou conditionnel) : il a résolu de venir nous voir bientôt ; j'ai résolu qu'elle viendrait avec nous. Remarque Dans le sens de « décider », résoudre est quasi inusité au présent de l'indicatif. Aussi la concordance des temps conduit-elle presque toujours à le faire suivre du conditionnel : j'ai résolu qu'elle viendrait avec nous est un énoncé normal ; en revanche, je résous qu'elle vient avec nous ou je résous qu'elle viendra avec nous sont des énoncés corrects, mais très improbables. 2. Se résoudre à (+ infinitif) ; se résoudre à ce que, être résolu à ce que (+ subjonctif) : il s'est résolu à venir nous voir bientôt ; elle s'est résolue à ce que nous ne nous voyions plus ; je suis résolu à ce que nous restions intraitables. Constructions usuelles. Remarque Se résoudre de était courant à l'époque classique : « Sus, sans plus de discours, résous-toi de me suivre »(Molière). Cette construction est aujourd'hui sortie de l'usage. 3. Résoudre qqn à (+ infinitif) : nous l'avons résolu à venir nous voir. Construction correcte, mais peu usitée. On dit plutôt : nous l'avons décidé à venir nous voir. ● résoudre (synonymes) verbe transitif (latin resolvere, dénouer) Trouver une solution, une réponse à un problème, à une...
Synonymes :
- débrouiller
- déchiffrer
- démêler
- dénouer
Inciter quelqu'un à accomplir telle action
Synonymes :
- entraîner

résoudre
v.
rI./r v. tr.
d1./d Donner une solution à. Résoudre un problème, un conflit.
|| MATH Résoudre une équation, en déterminer les inconnues.
Pp. adj. Une équation résolue.
d2./d MED Faire disparaître peu à peu (une tumeur, une inflammation).
d3./d DR Annuler (un contrat, un bail, etc.).
d4./d Décider (un acte). On résolut la destruction du quartier insalubre.
Résoudre de (+ inf.) Il résolut d'attendre.
rII./r v. Pron.
d1./d être décomposé, transformé (en).
d2./d Se résoudre à (+ inf.): se déterminer, se décider à. Se résoudre à partir.

⇒RÉSOUDRE, verbe trans.
I. — [L'idée dominante est celle de dissociation, de dissolution ou de transformation]
A. — PHYSIQUE
1. Vieilli. Résoudre qqc. (dans, en qqc.). Dissocier les éléments constituants d'un corps composé. Synon. décomposer. La chimie moderne, à l'aide de l'art expérimental qu'elle perfectionne chaque jour, est venue à bout de résoudre l'air dans ses élémens constitutifs (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 39):
1. Rechercher les éléments des corps, et tâcher de les résoudre par l'analyse en des êtres plus simples, c'est là une question qui s'est présentée dès l'Antiquité à l'esprit humain. Mais les philosophes ont tout d'abord identifié cette analyse avec l'idée d'une simple division mécanique, propre à fournir des éléments toujours visibles et sensibles, quoique de plus en plus atténués.
BERTHELOT, Synth. chim., 1876, p. 33.
2. ASTRON. Résoudre une nébuleuse. Dissocier, distinguer les étoiles qui la composent, en l'observant à l'aide d'un instrument d'optique suffisamment puissant. Si nous ne pouvons pas « résoudre » ces nébuleuses, ce serait à cause de la petitesse extrême des composantes, et non pas parce que ces objets célestes sont excessivement éloignées (H. POINCARÉ, Hyp. cosmogon., 1911, p. 269). Empl. pronom. Les taches blanchâtres et en apparence continues de la voie lactée se résolvent dans un puissant téléscope, en un amas de points lumineux distincts (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 180).
B. — P. ext.
1. [En parlant d'une réalité concr.] Faire passer un corps d'un état à un autre, le transformer ou le faire disparaître. Dans les monts hydrauliques, on trouve des arbres qui paraissent concourir avec les rochers hydro-attractifs à attirer les vapeurs de l'air et à les résoudre en pluies (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 239). Empl. pronom. À cette hauteur, les pluies sont inconnues, et les vapeurs ne s'y résolvent qu'en neige ou en grêle (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 106).
MÉD. Résoudre un épanchement, une inflammation, une tumeur. Faire disparaître un épanchement, une inflammation progressivement et sans suppuration. Synon. résorber. Quelquefois les fièvres intermittentes résolvent ces mêmes engorgemens (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 437). Empl. pronom. Le plus souvent, ces adénopathies se résolvent sans suppurer (TEISSIER, DUVOIR ds Nouv. Traité Méd. fasc. 2 1928, p. 42).
2. [En parlant d'une réalité abstr.] Transformer une chose en une autre, faire aboutir grâce à un enchaînement logique. Synon. transmu(t)er. Les anciens ramenaient l'ordre physique à l'ordre vital, c'est-à-dire les lois aux genres, tandis que les modernes veulent résoudre les genres en lois (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p. 329). La force des explications génétistes est (...) de résoudre les discontinuités en évolutions continues (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 401). Empl. pronom. L'infinie tristesse et la vague désespérance se résolvent chez lui [Julien Sorel] en un appétit effréné de jouissances destructrices (BOURGET, Essais psychol., 1883, p. 248).
DR. Résoudre un bail, un contrat, un marché. En dissoudre rétroactivement le rapport d'obligation. Synon. annuler, casser, résilier, rompre. Voulez-vous me permettre (...) de vous donner un conseil? (...) C'est de chercher pour Anna un homme de tête et capable, un homme riche surtout, dont la fortune vous permettra de résoudre vos droits par une somme fixe (BALZAC, Lettres Étr., t. 2, 1842, p. 8). Empl. pronom. Le contrat de louage se résout par la perte de la chose louée (Code civil, 1804, art. 1741, p. 317).
C. — Au fig.
1. Résoudre une difficulté, un problème. Trouver, grâce à un processus d'analyse et de réflexion, la solution d'une difficulté, d'un problème. Synon. éclaircir, élucider, régler. Résoudre un conflit, une crise, une énigme, un mystère. Le Christ est venu résoudre deux problèmes principaux, le mal et la mort, qui sont précisément les problèmes des révoltés (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 50):
2. Une femme de chambre frappa à la porte et entra. Bernard lui donna des ordres avec une politesse embarrassée: peu de problèmes pratiques lui paraissaient plus difficiles à résoudre que celui de ses rapports avec les domestiques de ses parents, qu'il ne savait comment nommer.
NIZAN, Conspir., 1938, p. 88.
Empl. abs. Illusion ou vérité, tu garderas ta foi. La mort résoudra. Pascal a fait ainsi; c'est peut-être ce qui l'a rendu si grand (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 251).
Empl. pronom. Les problèmes moraux s'énoncent avec précision et se résolvent avec méthode (BERGSON, Deux sources, 1932, p. 86).
2. Spécialement
a) MATHÉMATIQUES
Résoudre une équation, un système d'équations. Déterminer les valeurs des inconnues fournissant la solution de l'équation, du système d'équations. Un mathématicien, afin de résoudre une équation algébrique, est obligé d'examiner séparément les divers cas possibles, avant de trancher la difficulté (LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p. 138). Abel et Ruffini ont montré qu'il n'était pas possible de résoudre par radicaux l'équation générale du cinquième degré (Gds cour. pensée math., 1948, p. 274). P. métaph. La lucidité que ce couple apporte à connaître et à résoudre son équation sexuelle propre (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 153).
Résoudre un triangle. Calculer les éléments principaux d'un triangle à partir de trois éléments déterminants. [Les formules de Gauss] permettent de « résoudre » le triangle dans le cas particulièrement usuel où l'on donne un angle (A) compris entre deux côtés B, C et où l'on cherche le côté opposé à l'angle donné et un des angles inconnus (KOURGANOFF, Astron. fondam., 1961, p. 33).
b) MUS. Résoudre un accord, une dissonance. En opérer la résolution (v. ce mot I C 2 b). L'oreille a soif de les voir résolues [les dissonances], et éprouve une jouissance bien distincte quand enfin le compositeur les résout (STENDHAL, Haydn, Mozart et Métastase, 1817, p. 66).
Empl. pronom. Une dernière fois, les voix soli du soprano et de l'alto reprennent le sol tenu pp. [pianissimo], qui va se résoudre dans le fa attendu (ROLLAND, Beethoven, t. 2, 1937, p. 378).
II. — [L'idée dominante est celle d'une attitude morale, personnelle] Prendre une décision, un parti; mener à un résultat.
A. — Empl. trans.
1. Résoudre qqc. Synon. arrêter, décider.
a) [L'obj. est un subst. ou un substitut désignant une réalité abstr.] Je méditai vingt projets plus extravagants les uns que les autres (...). Enfin je résolus mon départ pour le lendemain (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1805, p. 8). Le comte Maxime de Trailles est un être singulier (...) aussi capable de commettre un bienfait que de résoudre un crime (BALZAC, Gobseck, 1830, p. 406).
Rem. Ce tour est vieilli, sauf dans la loc. résoudre la mort, la perte de qqn.
Empl. abs. Ils ont le bras qui frappe et le cœur qui résout, Mais il manque le chef, âme et centre de tout (DUMAS père, Charles VII, 1831, III, 4, p. 281).
[Dans une interr. indir.] Les rois de Sicile et de Navarre, le duc de Berri et le duc de Bourbon tinrent de grands conseils avec la reine. On ne savait que résoudre (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 3, 1821-24, p. 120).
À la forme passive. En te voyant rôder autour de la maison (...), nous avons eu peur, et je ne te le cache pas, ta mort était résolue (DUMAS père, Chev. Maison-Rouge, 1847, I, 4, p. 50).
b) [L'obj. est une sub. complét.]
Résoudre que + sub. conj.
♦ [La conj. est à l'ind. ou au cond.] J'étais dégoûté, abattu; je résolus que ma vie publique avait fini (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 8). La noce fut décidée; et on résolut qu'on la ferait d'importance (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Pain, 1883, p. 1234).
♦ [La conj. est au subj.] Tavernier et Foulon ont résolu que Picquart comparaisse, le 12 décembre prochain, devant le conseil de guerre (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 457).
Résoudre de + inf. Résoudre de fuir, de lutter, de mourir, de partir, de travailler. Tout cela ne suffisant point à l'amuser, elle résolut de faire tourner la tête au descendant des caporaux (MÉRIMÉE, Colomba, 1840, p. 27). Grimm ne pardonnait sûrement pas à Jean-Jacques sa gloire. Jean-Jacques résolut de ne plus le voir, mais Mme d'Épinay les réconcilia (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1950, p. 223).
2. Vieilli. Résoudre qqn. Amener quelqu'un à agir, à se déterminer. Synon. décider, persuader. Ne pouvant plus résoudre autrement Foedora, je lui racontai cette histoire fantastique (BALZAC, Peau chagr., 1831, p. 155). Tout ce que firent messieurs de Saint-Nicolas pour se l'attacher définitivement et pour l'engager dans les ordres, ne put le résoudre (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 422).
Résoudre qqn à + inf. (exprimé ou représenté par le pron. substitut y). Le sire de La Rivière, et aussi, disait-on, le sire de La Tremoille, grands amis du pape Clément, se servaient de leur crédit pour résoudre le roi et le duc à passer en Italie, afin de chasser à main armée le pape Urbain (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 10). Homais n'osa lui reparler des dispositions funèbres; ce fut l'ecclésiastique qui parvint à l'y résoudre (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 184).
B. — Empl. pronom.
1. Se résoudre à + subst. Se résoudre à une dépense, à la fuite. L'égoïsme de ceux qui, ayant intérêt à conserver l'ordre, ne savent ni s'entendre pour cela, ni se résoudre au moindre sacrifice (LAMENNAIS, Lettres Cottu, 1833, p. 246).
2. Se résoudre à + inf. Se résoudre à entrer, à obéir, à parler, à partir. Le peintre ayant été malade, le docteur Cottard lui conseilla un voyage en mer; plusieurs fidèles parlèrent de partir avec lui; les Verdurin ne purent se résoudre à rester seuls, louèrent un yacht, puis s'en rendirent acquéreurs (PROUST, Swann, 1913, p. 373). Je me résous à vous écrire, renonçant à trouver le courage de vous parler (MONTHERL., Démon bien, 1937, p. 1240).
3. Vieilli. Se résoudre de + inf. Les rédacteurs des journaux (...) se résolurent de publier leurs feuilles sans autorisation (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 591).
4. Empl. abs. La liberté, c'est le pouvoir de se résoudre, de vouloir, de choisir entre ses différentes volitions possibles, de se décider pour l'une plutôt que pour l'autre (COUSIN, Hist. philos. mod., t. 3, 1847, p. 72).
Prononc. et Orth.:[], (il) résout [-zu]. Ac. 1694-1740: resoudre; dep. 1762: ré-. Étymol. et Hist. A. 1. 1er quart XIIIe s. être resous « être remboursé, payé (en parlant d'un dommage causé à quelqu'un) » (RECLUS DE MOLLIENS, Miserere, CV, 4, éd. Van Hamel, t. 2, p. 190) — 1498 se résoudre de « s'acquitter de », v. GDF.; 2. a) déb. XIVe s. etre resoult « être dissous, désagrégé » (Ovide moralisé, éd. C. de Boer, XIV, 1705); b) 1524 résouldre « dissoudre » (G. BRICONNET, Corresp., éd. Chr. Martineau et M. Veissière, t. 1, p. 116); 3. a) 1314 resolvant adj. méd. « qui opère la résolution » (HENRI DE MONDEVILLE, Chir., éd. A. Bos, § 1271); b) 1549 resolvant subst. « médicament qui opère la résolution » (TAGAULT, Inst. chir., p. 620 ds GDF. Compl.); 4. 1377 « décomposer (un corps) en ses éléments constitutifs » (ORESME, Ciel et Monde, éd. A. Menut et J. Denomy, p. 618: les corps mixtes sont résoluz en poudre et terre et en vapeurs et en telles choses qui sont de la nature des iiii elemens); 5. a) « décomposer » (ID., ibid., p. 624: toutes ... figures sont resolutes en triangles et composees de triangles); b) 1564 (RABELAIS, Cinquiesme livre, Prologue, éd. Marty-Laveaux, t. 3, p. 6: Voila vostre problesme solu et resolu); c) 1932 part. passé subst. fém. résolvante d'une équation (Lar. 20e); 6. 1668 « annuler (un marché, un contrat) » (LA FONTAINE, Fables, V, 20); 7. 1753 mus. (J.-J. ROUSSEAU, Lett. sur la mus. franç. ds LITTRÉ). B. 1. 1356 « porter un jugement sur, décider que » (Mir. N.D., éd. G. Paris et U. Robert, XVII, 323: Je ne daigneroye resoldre D'esconmenier ne d'absoldre); 2. ca 1500 se résoudre de + inf. (PH. DE COMMYNES, Mémoires, éd. J. Calmette, t. 3, p. 44); 1599 se résoudre à (MALHERBE, Poés., éd. Lalanne, t. 1, p. 36); 3. 1478-80 resolu comme Bertholle (COQUILLART, Œuvres, éd. M.-J. Freeman, p. 108). Adapt., d'apr. l'a. fr. soudre « payer » et aussi « délier, résoudre » (issu du lat. solvere, v. payer) du lat. resolvere prop. « délier, désagréger, dissoudre » et « démêler, débrouiller (un problème), éclaircir, expliquer ». Fréq. abs. littér.:3 280. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: 5 097, b) 3 953; XXe s.: a) 4 495, b) 4 777. Bbg. GOHIN 1903, p. 305.

résoudre [ʀezudʀ] v. tr.
CONJUG. je résous, tu résous, il résout, nous résolvons, vous résolvez, ils résolvent; je résolvais; je résolus; j'ai résolu; je résoudrai; je résoudrais; résous, résolvons, résolvez; que je résolve, que nous résolvions; que je résolusse, que nous résolussions (rare); résolvant; résolu, résolue, et, au sens I, résous, résoute (le fém. est très rare).
ÉTYM. 1330; p. p. ressous, XIIe; empr. lat. resolvare, d'après l'anc. franç. soudre.
———
I Transformer en ses éléments ou faire disparaître. Résolution (I.).
1 (Au sens de résolution, 1.). Transformer, dissoudre. Décomposer.(Rare à l'actif). || « Le feu résout le bois en cendre et en fumée » (Littré).Pron. || Se résoudre (sens passif). || Je vis cette matière épaisse se résoudre en filaments (cit.). || Pour que les nuages de grêle (cit. 3) se résolvent en eau. || Eaux se résolvant par l'évaporation (→ Miasme, cit. 1).Au p. p. || Brouillard résous, vapeur résoute en pluie (Hatzfeld).REM. La langue moderne tend à remplacer ce p. p. par la forme résolu, ue :
1 (…) des bandeaux finalement résolus en deux tresses vigoureuses (…)
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, II, II.
Fig. || Se résoudre en : aboutir (par une suite de transformations et un enchaînement de conséquences) à… || Cette estime (cit. 8) qui se résout en places et en dignités. || Toute propriété (cit. 5) se résout en un système de jouissances.REM. Ce sens doit être distingué de l'acception 4., ci-dessous, en dépit de certains cas ambigus (→ Ligne, cit. 2, Valéry).
2 (…) l'excès d'émotion se résout en stupeur.
Hugo, les Travailleurs de la mer, III, III, IV.
2 (V. 1560). Méd. Résorber, faire disparaître. || Résoudre une tumeur, un engorgement. Fondre (→ Résolution, I., 2.).
3 (1668). Dr. Annuler (une convention, une vente). Délier (se). || « Le contrat n'est point résolu de plein droit »… (cf. Code civil, art. 1184). → Résolution, I., 3.
3 Le marché ne tint pas, il fallut le résoudre (…)
La Fontaine, Fables, V, 20.
4 a Log. Décomposer, réduire par voie d'analyse. Analyser (→ Résolution, I., 4.). || « Diviser chacune des difficultés (cit. 4) (…) en autant de parcelles (…) qu'il serait requis pour les mieux résoudre » (Descartes). Pron. || La magie (cit. 4, Bergson) se résout en deux éléments.
b (XVe). Cour. (La fameuse « règle » de Descartes, citée plus haut, marque bien le passage du sens logique au sens général). Découvrir la solution de… Dénouer (cit. 11), trancher, vider (→ Résolution, I., 4.). || Résoudre un problème mathématique (→ Approximation, cit. 1; géomètre, cit. 2), une équation par le calcul, en calculant. || Résoudre des questions, des problèmes (cit. 4 et 5) philosophiques, métaphysiques (cit. 3), politiques, religieux, moraux… (→ Accréditer, cit. 2; avocat, cit. 17; buter, cit. 3; étrangler, cit. 11). || Résoudre des difficultés (→ Croyance, cit. 9), un cas (cit. 13), un embarras (cit. 14). Disparaître (faire), finir (en). || Résoudre une énigme (→ Passage, cit. 11), un mystère (→ Hystérie, cit. 1). Deviner, trouver. || Résoudre un conflit (→ Médiation, cit. 2), une contradiction (→ Pensée, cit. 11), un antagonisme (cit. 2), un dualisme (→ Esthétique, cit. 5). || Qu'on peut, qu'on ne peut résoudre. Soluble; insoluble.
4 (…) qu'on ne croie pas que j'invente ici des objections oiseuses pour m'amuser à les résoudre : elles m'ont toutes été faites à l'interrogatoire.
Beaumarchais, Mémoires… dans l'affaire Goëzman, p. 41.
5 Je voyais bien ma supériorité intellectuelle; mais, dès lors, je sentais que la femme très belle ou très bonne résout complètement, pour son compte, le problème qu'avec toute notre force de tête nous ne faisons que gâcher.
Renan, Souvenirs d'enfance…, II, VI, Œ. compl., t. III, p. 779.
5 (1752). Mus. Opérer une résolution (→ Résolution, I., 5.). || Résoudre une dissonance (→ par métaphore, Inévitable, cit. 9).
———
II Par l'intermédiaire du p. p. résolu, qui a signifié d'abord « décidé, assuré » en parlant des choses, et « certain, instruit » en parlant des personnes (→ Heure, cit. 67, Montaigne).
1 (Fin XVIe). || Résoudre (qqn) à qqch., à faire qqch. : déterminer (qqn) à prendre (une résolution, au sens II., 1.). || C'est à vous de l'y résoudre (→ Avaler, cit. 25). || « Mais non pas me résoudre à vivre sans honneurs » (cit. 2, Corneille).
6 Résolvez-le vous-même à me désobéir (…)
Corneille, Suréna, IV, 2.
7 (…) peut-être pourrait-on la gagner, et la résoudre à transporter au fils le don qu'elle veut faire au père.
Molière, l'Avare, IV, 1.
(Passif). Vx. || Résolu de… || Être résolu de faire qqch. (→ Déniaiser, cit. 1; naturaliser, cit. 6, Mérimée). — Mod. || Résolu à… || Être résolu à faire qqch. (→ Esclandre, cit. 3; gouffre, cit. 2). Déterminer. || Bien résolu à… (→ Bloc, cit. 10; jeu, cit. 44). || J'y suis résolu (→ Apporter, cit. 34; entêtement, cit. 3). || Résolu à tout : prêt à prendre sans crainte toute résolution convenable (quels qu'en soient les inconvénients).
8 (…) il s'était attendu à trouver Landry bien penaud, et il le trouvait tranquille et comme résolu à tout.
G. Sand, la Petite Fadette, XXVIII.
(Fin XVe). Pron. (Sens réfl.). Vx. || Se résoudre de faire qqch. (→ Appartenir, cit. 31, Molière; étude, cit. 9, Descartes). — REM. Ce tour est vieilli dès le XVIIe s. — (Déb. XVIIe). Mod. || Se résoudre à… || Se résoudre à faire qqch. (→ Ampoule, cit. 2; lâche, cit. 1; 3. ras, cit. 6). Décider (se), parti (prendre son). || Ne pouvoir se résoudre à faire… (→ Borner, cit. 5; fausser, cit. 1). || Ainsi, tu te résoudrais à… ? Résigner (se); pouvoir. || « Je ne me résoudrai jamais à l'hyménée… » (→ 2. Franc, cit. 2, Corneille). || Se résoudre à la donation (→ Héritage, cit. 2). Venir (en venir à).
9 Que nous sert cette queue ? Il faut qu'on se la coupe.
Si l'on me croit, chacun s'y résoudra.
La Fontaine, Fables, V, 5.
10 Il faut partir, Seigneur. Sortons de ce palais,
Ou bien résolvons-nous de n'en sortir jamais.
Racine, Andromaque, V, 5.
Absolt. (→ Incertain, cit. 16). Conclure, exécuter (s').
2 (1544). Décider par une résolution (qqch. à exécuter). Décider, délibérer. || Ils ont résolu sa mort, sa perte. || Sa perte est résolue (→ Ici, cit. 23). || Ma retraite est résolue (→ Pénitence, cit. 5).(Avec un compl. d'objet neutre). || On ne peut rien résoudre (→ Dépendance, cit. 10). || Accomplir (cit. 8) ce qu'il avait résolu (→ aussi Absolu, cit. 1 et 6).Absolt. || Ce n'est pas votre affaire de résoudre (→ Incertitude, cit. 16).Vx. || Résoudre d'une chose : prendre une résolution à ce sujet. Statuer.
11 Mais en même temps grondait en elle cette juste fureur contre laquelle il lui était si malaisé de se défendre, lorsqu'on osait braver ses ordres, et se soustraire à ce qu'elle avait résolu et prescrit.
F. Mauriac, la Pharisienne, XV.
(XIVe). || Résoudre de… (suivi de l'inf.) : prendre la résolution de… (→ Dépiter, cit. 3; industrie, cit. 4; matin, cit. 16; 1. part, cit. 31).(Déb. XVIIe). Vx. || Résoudre que… : décider que (→ Cabinet, cit. 9).REM. Il y a entre résoudre de et se résoudre à la même différence qu'entre décider de et se décider à.
12 Je ressentis une telle admiration que je résolus de visiter cette île (…)
France, le Crime de S. Bonnard, II, Œ. t. II, p. 308.
——————
résolu, ue p. p. adj.
ÉTYM. (1549; « brisé, décomposé », 1370).
Qui sait prendre hardiment une résolution et s'y tenir fermement. Assuré, audacieux, brave, constant, courageux, décidé, délibéré (vx), déterminé, énergique, ferme, hardi, opiniâtre; → Froid (N'avoir pas froid aux yeux), sang (Avoir du sang dans les veines). || Hommes résolus (→ Faucher, cit. 6). || Âme résolue (→ Démonter, cit. 7). || Adversaire résolu de… (→ Guet-apens, cit. 4).Par ext. || Air résolu (→ Mollir, cit. 2). || Mine (→ Assurer, cit. 69), voix (→ Pacifiste, cit. 2), attitude résolue (→ Imposant, cit. 10).Optimisme résolu (→ Mélange, cit. 14).
13 La garnison n'avait pour elle ni la bonté ni le nombre des armes; mais elle était résolue. Personne n'y tremblait.
A. de Gobineau, Nouvelles asiatiques, p. 239.
——————
résous, résoute p. p. adj.
ci-dessus I.
CONTR. (De se résoudre) Douter. — (De résolu) Craintif, embarrassé, flottant, hésitant, incertain, indécis, indéterminé, irrésolu, perplexe.
DÉR. Résolument, résolvant. — V. aussi Résoluble, résolutif, résolution, résolutoire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • resoudre — Resoudre. v. a. Soudre, decider une question. Il a resolu la difficulté. cette question est difficile à resoudre. Il sign. aussi, Determiner quelqu un à quelque chose. On a eu de la peine à le resoudre à la mort. j ay resolu mon amy à faire ce… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • résoudre — (ré zou dr ) v. a.    Je résous, tu résous, il résout, nous résolvons, vous résolvez, ils résolvent ; je résolvais ; je résolus ; je résoudrai ; je résoudrais ; résous, résolvons, résolvez ; que je résolve, que nous résolvions ; que je résolusse… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RÉSOUDRE — v. a. ( Je résous, tu résous, il résout ; nous résolvons, vous résolvez, ils résolvent. Je résolvais. Je résolus. J ai résolu. Je résoudrai. Je résoudrais. Résous, résolvez. Que je résolve. Que je résolusse. Résolvant. ) Faire cesser la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RÉSOUDRE — v. tr. Décomposer un corps en ses éléments. Le bois qu’on brûle se résout en cendre et en fumée. Le brouillard se résout en eau. Les vapeurs se résolvent en pluie. En termes de Médecine, Résoudre une tumeur, un engorgement, Les faire disparaître… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Résoudre — III гр., (avoir) P.p.: résolu 1) Решать, разгадывать 2) Решаться Résoudre qn à qch Склонять, побуждать к… Présent de l indicatif je résous tu résous il résout nous résolvons vous résolvez …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • résoudre — (v. 3) Présent : résous, résous, résout, résolvons, résolvez, résolvent ; Futur : résoudrai, résoudras, résoudra, résoudrons, résoudrez, résoudront ; Passé : résolus, résolus, résolut, résolûmes, résolûtes, résolurent ; Imparfait : résolvais,… …   French Morphology and Phonetics

  • résoudre — vt. rézodre, pp. rézolu, wà, wè (Albanais.001) ; trovâ la soluchon (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • se résoudre — ● se résoudre verbe pronominal être résolu verbe passif En parlant d une inflammation, d une lésion, disparaître peu à peu. ● se résoudre verbe pronominal Consentir finalement à quelque chose : Ne pouvoir se résoudre à un affrontement. Se… …   Encyclopédie Universelle

  • Comment Résoudre Les Blocages En Généalogie ? — Comment résoudre les blocages en généalogie ? Auteur Jean Louis Beaucarnot Genre Généalogie Pays d origine  France Éditeur Éditions Brocéliande …   Wikipédia en Français

  • Comment resoudre les blocages en Genealogie ? — Comment résoudre les blocages en Généalogie ? Comment résoudre les blocages en généalogie ? Auteur Jean Louis Beaucarnot Genre Généalogie Pays d origine  France Éditeur Éditions Brocéliande …   Wikipédia en Français